"Desperate Housewives" est fini : et alors

16 mai

Elles ont débarqué sur le petit écran américain en 2004. Alors que la bande de copines de Sex and the City rendaient leurs sacs Prada et leur armée de Manolo Blahnik, Lynette, Susan, Bree et Gabby dégainaient leur tablier et leur fouet à pâtisserie. Mais pour elles aussi la roue a tourné puisque dimanche les deux derniers épisodes de la série ont été diffusés aux États-Unis. Alors, émus ?

À leur arrivée, elles incarnaient une certaine idée du vintage sexy et remettaient la femme de foyer au goût du jour. Un pari osé mais immédiatement gagnant. À tel point que Laura Bush, alors première de toutes les dames (au foyer), leur rendait hommage lors du très officiel dîner des correspondants de presse de la Maison-Blanche la même année. Celui qui a eu la bonne idée de l’époque, c’est Marc Cherry. En pleine vague des séries de filles, les quatre voisines de Wisteria Lane sont des stéréotypes d’Américaines moyennes, coincées dans une banlieue de maisons témoins Kaufman & Broad, entre couches, mari, barbecues de quartier et repassage. Une vie presque idyllique (?) si le suicide d’une de leurs amies n’était venu fissurer le vernis glacé de leur existence. Une satyre d’une société américaine réac. Et au départ, c’était réussi et nouveau. Accrocher le téléspectateur avec des thèmes comme le conservatisme et le communautarisme alors que l’heure est aux tatoués qui cherchent à s’échapper de prison et au sexe dans toutes ses positions était alors une gageure intéressante. Le problème est de savoir se renouveler et rester fidèle à l’esprit de départ.

Les Desperate Housewives lavent encore et toujours leur linge devant nos yeux fatigués.

Or, soyons francs, ces femmes au foyer désespérées ont fini par nous gonfler. Incapables d’évoluer, tournant en rond dans leurs maisons et dans leurs aventures… et refusant finalement de briser les tabous qui concernent vraiment les femmes. Saison 6 : après quatre enfants, Lynette tombe enceinte de jumeaux dont elle ne veut pas, mais jamais l’option de l’avortement ne sera évoquée. Marc Cherry reste un Républicain notoire, et la chaîne ABC sur laquelle est diffusée la série, conservatrice. On ne peut donc pas enfoncer toutes les portes au royaume de Wisteria Lane. Autre preuve, s’il en fallait : quand Marcia Cross tombe enceinte dans la vraie vie, les producteurs sont très embarrassés, au point qu’il est question de carrément supprimer son personnage pilier. Et ne parlons pas des contrats qui ont ensuite été fait signer aux actrices pour éviter que le problème ne se reproduise. Et, bien sûr, n’oublions pas le feuilleton parallèle qu’est le procès de Nicollette Sheridan contre ABC et Touchstone Television Productions pour licenciement abusif, toujours en cours : la rebelle aurait reçu un coup de Marc Cherry pour l’avoir contredit, avant de voir son personnage disparaître brutalement. Quant aux personnages, c’est carrément Mad Men : Bree est une Sarah Palin en puissance, Lynette, une mégère avec son mec, Susan, une indécrottable romantique guimauve, et Gabby, une belle imbécile qui passe son temps dans les magasins.

Ça sent le conservatisme à Wisteria Lane…

Alors même si on apprécie la caricature (un peu redondante et ennuyeuse sur huit saisons), la fin de la série promet-elle une libération de la femme ? Loin de moi l’intention de spoiler la lectrice consciencieuse qui attend le dénouement sur Canal + ou en DVD. Mais sans en étonner plus d’une, non, la bonne Amérique blanche réac ne changera pas à Wisteria Lane. Le final, décevant pour la majorité de la presse et des téléspectateurs (avec force de scènes hommages et de musique larmoyante), glorifie rien moins que la communauté, la famille et le couple. Et met au-dessus des lois nos criminelles du dimanche. Le féminisme a encore du chemin à faire, et le Tea Party a décidément de beaux jours devant lui aux États-Unis.

Dépeint par l’intégriste culturelle

About these ads

2 Réponses à “"Desperate Housewives" est fini : et alors”

  1. colinettee 16 mai 2012 à 13:16 #

    Oulà moi ça fait bien longtemps que j’ai décroché ;-)

  2. Ariell Etienne 17 mai 2012 à 13:07 #

    Je suis fébrilement le jeudi soir…Et je trouve excellent que Bree se soit remise à picoler du Chardonnay (très bon choix!)…J’aurai voulu que Tom reste avec Lynette et que Gaby finisse en prison…Mais bon…
    J’ai découvert une autre série excellentissime: Luther toujours sur C+? Le Héros John Luther est un vrai mec…Fort+Futé+charismatique…J’adore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 251 followers

%d bloggers like this: