L’Elysée Montmartre brûle, le Trianon renaît

1 avr

Cela s’est passé il y a dix jours : l’Élysée-Montmartre a pris feu. La salle mythique, qui a vu naître le French Cancan et inspiré Toulouse-Lautrec, a fait ses adieux à la scène parisienne et les amateurs de gros concerts qui arrachent les tympans sont en deuil. Mais cycle de la vie oblige, à quelques pas, sur le même boulevard Rochechouart du 18e arrondissement de Paris, un autre lieu emblématique est revenu à la vie.

Les deux salles sont historiquement liées : c’est en 1894 qu’est créé le Trianon-Concert, nouveau caf’conce de la place parisienne, qui prendra place dans le jardin de l’Élysée-Montmartre. A lieu d’exception, architecture exceptionnelle : la structure du Pavillon de France créée par Gustave Eiffel pour l’exposition universelle de 1889 est recyclée par l’architecte Édouard Jean Niermans pour servir de charpente à ce nouveau lieu… qui brûlera en 1900 (le fléau des salles de spectacle). Avant que le Trianon-Concert ne devienne le Trianon-Théâtre en 1902 grâce à Joseph Cassien-Bernard (également architecte du Pont Alexandre-III) et ne revête la façade qu’on lui connaît aujourd’hui. Ce magnifique théâtre à l’italienne sera tour à tour haut lieu du music-hall puis cinéma de quartier ultra fréquenté. Mais dans les années 80, la salle perd de son aura, tient bon, est même inscrite aux monuments historiques en 1982… Pourtant, l’âge d’or semble bel et bien terminé : le cinéma ferme en 1992. La même année, Guy Balensi reprend le Trianon et lui ré-insuffle un souffle de vie en en faisant un lieu dédié aux arts de la scène – sa vocation première – qui accueille tournages et artistes variés : Camille, Arthur H, Claude Nougaro ou Carla Bruni époque « C’est quelqu’un qui m’a dit… ». Ça va mieux… en tout cas, l’endroit est rentable.

Et nous y voilà : 2010, le Trianon est racheté par Abel Nahmias, producteur de films, et Julien Labrousse, propriétaire de l’Hôtel du Nord et créateur du traiteur bio bobo-branché Cococook, qui injectent plus de 7 millions d’euros pour racheter et relifter le lieu. La rénovation titanesque rafraîchit le décor mais ne touche pas à l’architecture d’origine, pour un côté vintage, gardé dans son jus. Officiellement rouverte en janvier, reste à savoir si la salle va tenir le coup, car on sait qu’à Paris le destin des lieux branchés et des salles de concert est un univers impitoyable et que leur survie ne tient qu’à un fil tendu entre riverains en colère et fêtards frustrés qui pétitionnent chacun de leur côté.

Mais forts de leur expérience, les deux professionnels ont un plan clair et assumé : pour perdurer, il faut faire de l’argent (pragmatique) et il faut se démarquer des autres (avant-gardiste). La programmation navigue donc entre événementiel renflouant et shows über pointus. Ainsi si le Trianon a accueilli des shootings mode, la branchouillarde Marie-Antoinette Party pour les deux ans du Bonbon ou la soirée des 1 an du magazine Be (pas de quoi non plus aller se cacher au fond d’une grotte), il a surtout rouvert ses portes sur les concerts de Tricky, M.I.A., Macy Gray, The Do ou Moriarty.

Et c’est bien parti pour durer, car dans les mois à venir vous pourrez aller groover, en vrac, sur : Raphael Saadiq, Carl Barât, Human League, Aloe Blacc, Ayo, Madeleine Peyroux, The Wombats, Brigitte ou Hugh Laurie (oui, oui, Docteur House, himself). Ou même assister à l’anniversaire de Michou ou encore passer une soirée en compagnie de Deepak Chopra, « poète et prophète de la médecine alternative ». Personnellement, j’ai déjà pris mes places pour Fat Freddy’s Drop en juillet. Car finalement, c’est nous qui faisons les nuits parisiennes, non ?

Dépeint par l’intégriste culturelle

About these ads

2 Réponses to “L’Elysée Montmartre brûle, le Trianon renaît”

  1. c.dan 1 avril 2011 at 17:01 #

    Toujours aussi intéressant tes ptits articles!;)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Elysée Montmartre, la mort d’un mythe ? « Elysée Montmartre - 3 avril 2011

    [...] Souhaitons que l’Elysée Montmartre connaisse le même sort que son voisin récemment rénové, le Trianon, [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 263 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :