Pour être mince, soyez heureuse !

12 mar

The secret life of shoes

Dans la lignée de ma consœur l’Intégriste culturelle, ex-adepte du régime Dukan, je me propose à mon tour de livrer mes conseils minceur d’avant le printemps. Parce que je viens de faire une découverte étonnante. Selon l’Institut de veille sanitaire, qui vient de dévoiler une étude menée en février dernier sur le lien entre conditions de vie et obésité, le malheur serait la cause de nos kilos superflus !

Stoppez donc, séance tenante, les recettes sans protéines, avec protéines, les coupe-faim et autres barres de céréales d’origine nucléaire. Et soyez heureuse.

Dans un sens, pour quelqu’un qui assène à ses copines que "si tu choppes une angine, c’est que tu n’arrive pas à demander une augmentation à ton patron", l’éclatement, enfin, de la toute-puissance de la somatisation est une délivrance. Qui arrivera peut-être à mettre un terme au diktat du bien-manger permanent, créateur d’obsessions et pourvoyeur de l’industrie de boissons bizarroïdes qui ne donnent pas envie de reprendre deux fois des boulettes.

Licenciez votre nutritionniste, donc, and be happy.

D’ailleurs, c’est bien connu, la minceur est un indice scientifique du bonheur. Regardez Paris Hilton, emblème de la sérénité, Lindsay Lohan (au top depuis qu’elle a troqué la bouffe contre l’alcoolisme) et autres Nicole Richie (tour à tour mince, ronde, anorexique, enceinte, anorexique, re-enceinte, mince). Ces filles respirent la santé mentale, c’est évident.

Et que faire de toutes les rondes réjouies qui n’ont pas l’air totalement au bord du suicide ? Viendraient-elles bousculer la théorie  "minceur = bonheur" ?

Pas de conclusion hâtive, donc,  puisqu’en plus, selon l’étude, la pauvreté serait aussi un facteur important de prise de poids.

Si la minceur ne fait pas le bonheur, donc, l’argent pourrait-il contribuer à la minceur ? Madonna, si elle avait vécu au fin fond de l’Arkansas comme caissière au Wall Mart, n’aurait peut-être pas un corps de majorette à 50 ans. Et Jennifer Aniston sûrement pas les moyens de se payer cinq coachs sportifs par semaine.

S’il n’est donc pas évident que le bonheur, avec ses petits bœufs bourguignons et verres de bon vin au coin du feu en amoureux, soit directement pourvoyeur d’un corps sublime, il semble certain que le compte en banque, lui, y contribue. Un petit conseil tout simple, donc : oubliez le bonheur. Pour être mince avant l’été, débrouillez-vous comme vous voulez, mais soyez riche.

Imaginé par l’Indécise karmique

About these ads

3 Réponses à “Pour être mince, soyez heureuse !”

  1. Idle 12 mars 2010 à 11:40 #

    hahahaha ! excellent, très drôle et très vrai !

  2. @nnoushka 14 mars 2010 à 17:10 #

    hihihihi je suis heureuse et pas mince….enfin moi là je dis plutôt maigre!

  3. clémence 15 mars 2010 à 20:53 #

    Ah ah ah "ces filles respirent la santé mentale"! je suis tout à fait d’accord…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 249 followers

%d bloggers like this: