Qu’il fait bon être bobo un dimanche sur le Canal

9 mar

7 mars 2010 : c’est dimanche, il fait beau… Allons-y pour une de ces virées parisiennes dominicales comme la capitale sait en proposer. J’ai entendu parler d’un « BrunchBazar » qui a ouvert ses portes pour la première fois le 7 février dernier. Ça tombe plutôt bien : en bobo avertie, j’adore les brunchs et j’aime beaucoup le bazar.

Mais alors késako, un « BrunchBazar » ? C’est tout simplement un méli-mélo de jeunes créateurs et enseignes réunis tous les premiers dimanches du mois dans un lieu atypique : le Comptoir général. Avec ce soleil éclatant, j’ai convié des amis aussi bourgeois bohèmes que moi à me rejoindre dans cette nouvelle escapade, car je suis là pour le travail, mais rien n’empêche de joindre l’utile à l’agréable, surtout le dimanche. Alors nous y voici, sur les bords du canal, parmi une foule bigarrée de jeunes parisiens bobos branchés.

Comme on est quand même là pour bruncher, tout est prévu pour contenter les estomacs les plus écolos. Et c’est Cococook qui s’y colle. Je connais bien et plébiscite ce traiteur bio qui ravit mes exigentes papilles anciennement végétariennes. Et ça ripaille à tout-va de salades chinoises poulet-sésame, de carottes aux herbes, de lentilles-fromage de chèvre, de fondants chocolat-betterave… dans une cantine-loft sympathique. Et parce qu’on n’est pas que des saints de l’alimentation, il y a aussi hot-dogs et crêpes. Toujours dans cette atmosphère « verte » (une couleur qui sied bien au bobo), le WWF est là pour des ateliers de sensibilisation à la préservation de notre Mère Planète. Pour accentuer le côté « retour aux vraies valeurs », Wool and The Gang anime également l’après-midi avec de grandes tablées du genre « soyons fous et tricotons tous ensemble ». Hommes et femmes confectionnent leurs écharpes pour l’hiver prochain (ou pour les semaines à venir, vite, vite, car le froid semble définitivement installé sur la France), les enfants donnent leurs conseils aux parents, tout ça dans une ambiance de franche camaraderie. Vive le retour à la convivialité, au fait-main, aux activités manuelles toutes simples… bref à l’échange et au partage. Et de ce côté, ça n’est pas fini, car un cours de danse country (oui, oui, tout ce qui était hier has been peut redevenir branché avec le bobo, car il aime les expériences extrêmes et ne craint pas le ridicule, le principal étant de s’amuser) s’improvise dans la grande salle d’à-côté, on pousse les tables et les volontaires, sourire aux lèvres, se multiplient. Et pour les modeuses, les portants de fringues vintage du collectif Bon Débarras affichent leurs matières scintillantes et imprimés colorés qui font du bien à cette fin d’hiver bien rude.

Les enfants sont également de la partie, car le bobo a l’esprit de famille, et il y a donc des ateliers prévus pour cette progéniture tendance : et c’est Petit Hood qui se charge d’occuper ces bambins aux looks plus fashion tu meurs. À noter qu’un animateur de choc est là également : JoeyStarr, tranquillou, a laissé son image grosse brute épaisse et ses dents en or au vestiaire et se déhanche avec les enfants, sur les sons électro du DJ présent pour l’occasion.

Nous ressortons de ce BrunchBazar avec un kit à tricoter à 75 euros, un « gribouillis » d’artiste à 200 euros, un scoubidou, une paire d’escarpins rétro, l’estomac rempli de choses toutes bonnes pour la santé… et surtout l’esprit apaisé par ce moment de détente comme on les aime le dimanche.

Si je suis une bobo ? Il paraît. Écolo, branchouille, mode, design, troc, brocante, vélo et plantes, c’est moi. J’ai même l’enfant de deux ans ultrafashion. Seul regret : il ne me manque que le pouvoir d’achat pour faire partie de la tribu… Pour l’instant, je suis plus bohème que bourgeoise. Mais c’est promis : bientôt, je serai une vraie bobo, jusqu’au bout des ongles et fond du porte-monnaie.

BrunchBazar, de 12 h à 18 h, tous les premiers dimanches du mois, au Comptoir général, 80 quai de Jemmapes, 75010 Paris. Entrée libre. Prochaines éditions les 4 avril, 2 mai, 13 juin. Renseignements sur www.brunchbazar.com

Dépeint par l’intégriste culturelle

About these ads

4 Réponses to “Qu’il fait bon être bobo un dimanche sur le Canal”

  1. @nnoushka 10 mars 2010 at 12:37 #

    merci pour l’info!

  2. Alex 20 mars 2012 at 16:56 #

    Avec toute la distance et le respect dus à ma totale ignorance de la vie de Mme l’intégriste culturelle, je me permets d’apporter une nuance à sa conclusion : selon les critères de nombreuses personnes (non-bobos), acheter un « griboullis d’artiste » à 200 € et un « kit de tricotage » à 75 € fait rentrer la petite troupe directement dans la catégorie des « bobos » !
    Le brunch du dimanche à 300 €, ça fait pas trop bohème quand même…
    Malicieusement,
    Alex

Trackbacks/Pingbacks

  1. Cadeaux pour enfants : suivez les Fourmis rouges | Arsenic et Petites Culottes - 22 novembre 2010

    [...] cette édition, ça se passe au Comptoir général, un lieu alternatif qui reçoit déjà les manifestations les plus originales et les plus friendly de la Capitale. Soit 300 mètres carrés dédiés aux bambins. Accessoires, mode, décoration, [...]

  2. Mes petites écolonomies /elféebulations » Bobo écolo ou… - 8 décembre 2011

    [...] Qu’il fait bon être bobo un dimanche sur le Canal [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 263 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :